Homéopathie

L’homéopathie est une méthode thérapeutique apparue au 18ème siècle, sous l’influence du docteur Hahnemann.

Ses remèdes, hautement dilués, sont fabriqués à partir de ressources végétales, animales et minérales, en doses infinitésimales et permettent le traitement d’une multitude de maux tout en restant extrêmement douce pour l’organisme.

L’homéopathie repose principalement sur trois grandes lois :

La loi de similitude ou la loi des semblables : « SIMILIA SIMILIBUS CURENTUR »


Toute substance susceptible de créer, à dose pondérale, des symptômes chez des sujets sains est capable, à dose infinitésimale, de guérir les malades présentant les mêmes symptômes.

Par exemple, l’ipéca dont les racines ont des effets vomitifs, a permis la découverte de remèdes contre lesvomissements sous forme homéopathique.
 

Dilution et dynamisation :


La loi de dilution et de dynamisation est le corollaire de la précédente. Quel que soit le remède, si celui-ci entraîne à dose pondérale certains troubles d’importance variable, ce n’est qu’une fois dilué qu’il pourra résoudre ces problèmes.

Chaque remède homéopathique est donc hautement dilué, jusqu’à obtenir des doses dites infinitésimales sans effet néfaste pour l’organisme.
 

Le principe de globalité :


Chaque symptôme doit être pris en compte dans l’ensemble que constitue l’individu à la fois dans son intégrité physique et mentale.

L’histoire personnelle du malade, son entourage, ses goûts, les circonstances  d’aggravation ou d‘amélioration des symptômes, ses réactions physiologiques observées à travers diverses fonctions (respiratoires, digestives, etc…) sont autant d’indices pour aider le médecin homéopathe à établir son diagnostic.